Poème à lire et à ouïr  ­– LE TEMPS CONFINÉ (1)

confinement-poésie-coronavirus

« Et toujours il y aura / Quelque chose quelque part ». ©Burlingue (Xavier Bureau)

Tant qu’à être confiné, redécouvrons la poésie. Vous l’aviez délaissée peut-être comme un vieux jouet déglingué par la nonchalante négligence du temps qui passe. Mais elle ne vous avait pas oublié. La voilà qui frappe à votre fenêtre. Laissez là entrer, elle ne porte pas d’autres virus que ses mots vibrionnants.Voici une première volée née de la forme tanka, d’origine japonaise, ancêtre du haïku, mieux connu sous nos cieux. Aux trois vers de 5-7-5 pieds du haïku, le tanka en ajoute deux de 7 pieds chacun.

Et en prime, Le Plouc vous offre ci-dessus cette superbe gouache de l’ami Burlingue (Xavier Bureau) admirable artiste qui gagne à être connu. Ou plutôt, c’est vous qui gagnerez à faire sa connaissance.

A LIRE

Nuages en chemises
Qui passent en se boutonnant
Et filent ailleurs
           Vers un ciel encor vierge
            Où il fera bon pleuvoir

****

Miroir du ciel
La plaine allume ses feux
Et tend ses champs noirs
            Fusion confusion
           Terre porteuse de nuages

****

Un chien aboie
Et la nuit est trouée
Comme une passoire
            Des filets de lune tombent
            Sur les ombres des chemins

****

Fumées sur la plaine
Enveloppant la prairie
Linceul odorant
            Ta main lâche ses oiseaux
            Femme à feu et à ciel

****

Joie dans les nuages
Il fait beau il faut partir
Un soleil au cœur
            Et toujours il y aura
            Quelque chose quelque part

****

Rien n’est perdu
Serre l’aube dans tes bras
Et le jour vivra
            Tu feras naître un oiseau
            De cette étreinte solaire

Jean-Noël Cuénod

A OUÏR

2 réflexions sur « Poème à lire et à ouïr  ­– LE TEMPS CONFINÉ (1) »

  1. Cher poète,
    Merci pour ce partage.
    Densité du verbe, Images en écho
    Pureté de l’écriture dépoussiérée d’inutiles digressions.

    Marie Vermunt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *