Gilets Jaunes, les trois premières leçons

gilets jaunes-bilan-FranceLe mouvement des Gilets Jaunes amorce actuellement son reflux, phénomène inhérent à toute marée, sociale ou non. Sous une forme ou une autre, un retour de son flux reste probable car les problèmes majeurs qu’il a soulevés se trouvent à des encablures de leur résolution. Comme dans toute opération d’envergure qui remue la société et en racle le fond, le pire et le meilleur surgit entremêlés à la surface. Lire la suite

Macron rate le virage démocratique

macron-allocution télévisée-gilets jaunesEn décrétant l’  « état d’urgence économique et social », en prenant des mesures en faveur des travailleurs au salaire minimum (SMIC) et des retraités a-t-il convaincu une majorité de Français lors de son intervention télévisée de ce soir ? On peut en douter, tant la demande était forte. Mais c’est surtout en matière d’expression démocratique qu’il s’est montré le moins convaincant. Lire la suite

Macron et la marche funèbre de la Ve

macron-gilets-jaunes-dessin-Acé

Dessin d’Acé

Faudra-t-il compter les morts pour que Macron prenne la mesure de ce qui commence à devenir une révolution d’un type nouveau, menée sans structure verticale et par maillage horizontal? Compétent pour ramasser le pouvoir, le président français n’a pas eu l’intelligence politique de comprendre que le déficit démocratique de son pays est devenu insupportable. Lire la suite

Gilets Jaunes et anarchisme autoritaire  

gilets jaunes-anarchisme-autoritéPas une tête ne doit se lever. Si une seule dépasse, on la coupe. Et pas toujours métaphoriquement. C’est ainsi que les Gilets Jaunes qui voulaient discuter avec le gouvernement ont-ils été menacés de mort, ainsi que leurs enfants. Ils ont donc renoncé à jouer les porte-paroles. Violence dans le même camp, au nom de la pureté du mouvement. Lire la suite

Gilets_Jaunes et l’agonie de la Ve République

Gilets_Jaunes-paris-manifLe président Macron est victime aujourd’hui de ce qui fit son succès hier. Il avait fédéré les suffrages de gauche et de droite pour parvenir à se faire élire ; maintenant, il concentre sur lui les colères exprimées par les deux camps avec, en plus, celles éprouvées par tous ceux qui, nombreux, avaient choisi l’extrémisme, le vote blanc ou l’abstention. Tout le monde porte un gilet jaune! Lire la suite

Démocratie directe : une soif suisse en France

démocratie directe-France-SuisseLes deux pays ont connu un dimanche bien particulier. En France, la colère des Gilets Jaunes a balayé les Champs-Elysées. En Suisse, l’UDC – parti agrarien qui a glissé vers l’extrême-droite – a subi un nouveau revers. Son initiative «contre les juges étrangers» a été balayée par plus de 66% des électeurs. Rien de commun. Sauf que dans les deux cas, c’est le peuple qui s’est exprimé. Lire la suite

Gilets Jaunes un peu bruns Macron vert pâle(V)

gilets jaunes-manifs-Macron-FrancePas question d’assimiler le mouvement des Gilets Jaunes dans son ensemble aux nouvelles formes de fascismes (suite de notre série). Cette agrégation de colère a commencé sans contenu idéologique précis. Il n’empêche que parmi les bloqueurs les plus actifs, plusieurs d’entre eux ne cachent pas leur sympathie pour l’extrême-droite. Et certains passent aux actes. Lire la suite

Les deux Suisse face aux juges français

Suisse-justice-France-Weil

Raoul Weil

Le hasard du calendrier judiciaire a bien fait les choses. Cette semaine, deux faces de la Suisse ont affronté la justice française. Deux Suisse qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre. L’ex-numéro 3 de l’UBS Raoul Weil et ses coaccusés ont essuyé un sévère réquisitoire à Paris. Théo et Bastien, eux, affrontaient un autre Tribunal correctionnel à Gap. Un seul point commun : la frontière. Lire la suite

Nouveaux fascismes contre Etat de droit (III)

néofascisme-fascismes-nouveauxAu-delà de leurs différences, les nouvelles formes plurielles de fascismes partagent entre elles de nombreux points communs. Parmi ceux-ci, la lutte contre l’Etat de droit. C’est une constante qui s’est toujours vérifiée : jadis comme aujourd’hui, l’un des premiers actes des fascistes une fois parvenu au pouvoir, est de dynamiter les contre-pouvoirs. Lire la suite