Europe-Suisse : tourner la page blochérienne

Mis en avant

europe-suisse-votationsLes nationaux-conservateurs suisses de l’UDC ont essuyé ce dimanche, une lourde défaite. Le peuple, à 61,7%, et les cantons (22 contre 4) ont rejeté leur initiative «pour une immigration modérée» qui, en fait, visait la libre circulation entre l’Union européenne et la Suisse. L’idéologie blochérienne, qui a plombé la politique suisse pendant des lustres, vient de prendre un sacré coup de vieux. Continuer la lecture

L’islamisme s’acharne contre Charlie-Hebdo

Mis en avant

charlie-hebdo-marika-bret-islamisteMarika Bret ( photo ) est une bien belle personne, comme le disent les Provençaux ou les Vaudois, Mère Courage de Charlie-Hebdo dont elle est la directrice des ressources humaines. Pour une fois, ce titre n’est pas usurpé. Car il lui en a fallu, et des ressources et de l’humanité pour faire face aux conséquences des attentats de janvier 2015. Ce qu’elle vient de subir est inacceptable. Continuer la lecture

Pourquoi Trump ne perdra jamais les élections

Mis en avant

trump-biden-élections-Etats-Unis

Sleepy Jo versus Crazy Golfer

A la manière des potentats qui s’accrochent au pouvoir en niant leur défaite, Donald Trump s’est mis dans la position médiatique de ne pas perdre l’élection présidentielle américaine, le 3 novembre prochain. « Ce sera moi ou le chaos » disait, en substance, de Gaulle. « Le chaos c’est moi », ajoute le Golfeur Fou de la Maison Blanche. Continuer la lecture

Rimbaud-Verlaine ? Une panthéonnade !

Mis en avant

rimbaud-verlaine-pantheon-poesie

Verlaine et Rimbaud, détail du tableau « Un Coin de table » d’Henri Fantin-Latour

Les « semelles de vent » de Rimbaud seront-elles lestées de plomb ? Médiacrates, intellectuels officiels et autres politiciens ont pétitionné pour que le poète entre, avec son éternel complice Verlaine, en grandes pompes au Panthéon. Méprisés ou pis, ignorés, de leur vivant, les poètes deviennent laïquement sanctifiables dès la mort venue. Ce sont les cadavres exquis de la société. Continuer la lecture

Sur fond de COVID19, la polémique infecte le débat

Mis en avant

COVID19-polemique-debat-democratieLa tendance est apparue avant son règne, mais Sa Majesté Covid XIX a fait plus que la renforcer, elle a poussé les feux de son infection. De quoi s’agit-il ? Du triomphe de la polémique sur le débat. L’actuel succès de l’une sur l’autre porte atteinte à l’hygiène démocratique. Et contribue à empuantir l’atmosphère. Continuer la lecture

Poésie à lire et à ouïr – L’INTRUS

Mis en avant

poesie-l'intrus-nature-

©JNC

Entre le thé empoisonné à la mode Poutine, les violences policières à l’américaine, les déchaînements de rue flambés au PSG, toutes ces tambouilles nous emportent la gueule… Malgré tout, prendre le temps de se rappeler que nous sommes des intrus qui errent dans les forêts du monde. En espérant que nous ne les détruirons pas toutes. Vingtième série des Tankas Covidiens. Continuer la lecture

Comment désamorcer la bombe Dieu ?

Mis en avant

dieu-bombeLa transcendance peut se révéler arme de destruction massive. Nul besoin de confesser une religion, ni d’adorer Dieu(x) pour la consigner dans son arsenal politique. Avec son athéisme obligatoire, le communisme stalinien a lui aussi eux aussi utilisé une forme de transcendance pour servir ses desseins. Continuer la lecture

Effet « secondaire » du Covid-19, la coronaviolence

Mis en avant

covid-19-violences-émeutes

Emeute à Belgrade après une mesure de couvre-feu « covidien ». AFP

La coronaviolence, un effet secondaire du Covid-19 ? Pas si secondaire que cela ! Sur toute la surface de la terre, des émeutes d’intensité variable éclatent en raison des conséquences sociales, économiques, administratives et politiques qui découlent des mesures prises, ou non, pour tenter d’enrayer la contamination. Sa Majesté Covid XIX est un accélérateur d’injustices. Continuer la lecture

Liban, l’effondrement de la théo-klépto-cratie

Mis en avant

Liban-explosion-politique

©Reuters(Mohamed Azakir)

Dans les décombres du port de Beyrouth, on chercherait en vain les débris de l’Etat. Cela fait longtemps qu’il n’existe plus au Liban, si tant est qu’il existât un jour. L’explosion de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium abandonnées depuis six ans au milieu d’un quartier résidentiel n’est qu’une marque de plus – certes effroyablement spectaculaire – de l’irresponsabilité du «gouvernement» libanais. Continuer la lecture