Poésie à lire et à ouïr – SAVOIR NAÎTRE

Mis en avant

poésie-savoir-naître-covid-19

Vers l’étang ridé / Les vieux visages se penchent / Pour se revoir jeunes (…) ©JNC

A peine est-il éteint, voilà ce que hurlent les statistiques : depuis 1959, ce mois de juillet fut de tous le plus sec. Réchauffement qui perdure, coronavirus qui persiste, dirigeants qui pataugent … Les repaires succèdent aux repères. Il est venu le temps de prendre la mort par le bon bout et d’apprendre le savoir-naître de la vie.

A l’écrit et/ou en podcast, la 19e série des Tankas Covidiens. Continuer la lecture

Poésie à lire et à ouïr- REGARDS

Mis en avant

poesie-à-lire-et-à-ouïr-regards

Par le 8 de ses anneaux/ Elle unit terre et ciel

Sa Majesté Covid XIX remue toujours le monde de son sceptre. L’incertitude fait vice sans fin pour nous autres, les agités du bocal mondial. Première vague qui dure ou deuxième vague qui menace ? Pour le moment, ce sont les vagues de faillites qui déferlent. La sérénité est un luxe que l’on peut s’offrir en changeant de regard. C’est gratuit. Comme la 18esérie des Tankas Covidiens. Continuer la lecture

Poésie à lire et à ouïr-AIGRE-DOUX

Mis en avant

poésie-à-lire-à-ouïr-tankas-covid19

Pierre levée/ Gardée par les épineux/ Les ancêtres veillent
Leur priapique prière/Féconde encor la forêt ©JNC

L’été 2020 a un goût d’aigre-doux. Entre confinement hésitant et reconfinement redouté. A des années-lumière de celui de 1960, tout entier tourné (et retourné) par la Nouvelle Vague. Nous, quidams du double 20, surfons sur la Seconde Vague de Sa Majesté Covid XIX en tentant d’y prendre notre plaisir, malgré tout, malgré elle. Aigre-doux, c’est donc la tonalité de la 17e série des Tankas Covidiens. Continuer la lecture

Poésie à lire et à ouïr – RUES ET CHAMPS

Mis en avant

poesie-covid-19-rues-champs-podcasr

L’impasse est un monde/
Sur son mur cris colorés/
Fourmillement d’interstices/
                       Ses invisibles tribus/
                       Tracent leurs signes secrets. ©JNC

Entre champs et rues, l’humain chemine vers l’horizon qui se perd dans les brumes ; le pigeon a les crocs ; les peaux, toutes les peaux, sont mises à nu ; la nature et la ville tendent leurs pièges. Entre champs et rues, l’humain titube, ivre de sa peur. A lire et à ouïr la 16e série des Tankas Covidiens. Continuer la lecture

Poésie à lire et à ouïr déconfiné – HORIZON

Mis en avant

déconfiné-horizon-poesie-covid_19

©JNC

Déconfinement décontracté en France, en Suisse et ailleurs en Europe. Et même très décontracté dans ce lieu qui n’est déjà plus la France mais pas encore la Suisse, soit Genève. Si nos corps se déconfinent, notre tête ne reste-t-elle pas confinée dans l’incertitude devenue affection chronique ? Nous n’avons pas fini de sonder l’insondable, Sa Majesté Covid XIX.

Les vrais souverains ne se laissent pas circonvenir, ni déchiffrer. La reine n’est pas encore nue. En attendant qu’elle se dé-robe, sonnez à la porte de la poésie, elle vous ouvrira, peut-être : 15e suite des Tankas[1] covidiens. Continuer la lecture

Poésie à lire et à ouïr- DECONFITEOR !

Mis en avant

poesie-deconfinement-macron-Europe-chine-tankas

Qui sera pris dans la toile ? / L’homme a un destin de mouche.
(Gettyimages)

Retour à l’anormal. L’Europe déconfine à plein tube. La Chine reconfine à plein régime. L’Inde fait les deux en même temps. Entonnons tous ensemble en se frappant la poitrine, le Deconfiteor, version déconfinée et déconfite du Confiteor, prière où le fidèle reconnaît ses fautes. Sauf Macron, heureux d’être lui et fier de son action. Retour à l’animal aussi avec la 12e suite des Tankas covidiens. Continuer la lecture

Poésie à lire et à ouïr-TANKAS DES MASQUES

Mis en avant

masques-poésie-covid_19

Par la lune noire, contemplez-moi, Lilith !©RoyaleGeorgette

Avec masques, sans masque, les humains étouffent comme des pâquerettes dans l’herbe touffue. Sous le genou du pouvoir. Etranglés par les mensonges. Asphyxiés par leur propre cupidité. En entrant dans l’état de poésie, on ne quitte pas le monde, on le transforme. Pour le meilleur, en filtrant le pire. A lire et à ouïr, la 11e série des Tankas[1] covidiens. Continuer la lecture

AUX CONFINS DU DÉCONFINEMENT

Mis en avant

déconfinement-poésie-tankas-

La grande nuit /
Accoucheuse en diamant /
Déploie ses orages.
Illustration: ©Royale Georgette

Le déconfinement réserve plein de chocs. Entre ceux qui désirent que tout revienne comme avant, les autres qui veulent que tout change et les autres, sans doute les plus nombreux, qui souhaitent changer de monde, un peu, tout en le conservant, beaucoup. Petits chocs, cela dit, en comparaison avec la violence des faillites et du chômage. En attendant, 10e série des tankas à lire et à ouïr. Continuer la lecture

Poésie-LA PRISON DE NOS MASQUES

Mis en avant

masques-poésie-covid19-coronavirus

©RoyaleGeorgette

Entre chien et loup, les mauvais coups surgissent dans la myopie du jour qui tombe. Entre confinement et déconfinement, même constat craintif. La rue a repris ses bruits. Mais enfin, Sa Majesté Covid XIX n’a pas abdiqué. Ses sbires microbiens rôdent toujours, prêts à se saisir d’un sujet, comme ça, au vol. Ne nous voilons plus la face. Il faut avancer masqués, désormais. Haut les masques ! Neuvième série des tankas confinés-déconfinés. A lire et à ouïr. Continuer la lecture

Poésie à lire et à ouïr- DÉCONFINEMENT SONGES?

Mis en avant

déconfinement-poésie-covid19-polichinelle

Polichinelle en phase de déconfinement.
©Burlingue (Xavier Bureau)

Nous allons donc déconfiner à plein tube. Enfin presque. Car plus rien ne sera sûr désormais. Déconfinement songes ? Mensonges déconfits ? On se relâche. Et voilà que le coronavirus s’invite dans un cimetière du Périgord. Entre ville et campagne, le cœur des humains balance. A lire et à ouïr la huitième série des TANKAS CONFINÉS. Continuer la lecture