La vie qui va, qui vient, qui s’en va

Mis en avant

la-vie-nostalgie-geneve-servette

A la recherche du temps perdu et du bus qui vient de l’être ©JNC_Forge de la Poésie

Il suffit de si peu de chose pour se sentir étranger dans son propre pays. Un séjour loin de ses frontières. Un vieux quartier qui a pris du galon en devenant « Cité Nouvelle ». «Mon coin de rue aujourd’hui disparu » comme le chante Charles Trenet. Sentiment d’une banalité extrême. Tout le monde a vécu ça, mon vieux! N’empêche, ça fait drôle. De quoi rire. Jaune. Continuer la lecture