LA DEUXIÈME VAGUE VOGUE ET DIVAGUE

Deuxième-Vague-Covid19-Poesie

©UgoPeressini

La Deuxième Vague est annoncée pire que la première. Mais le confinement qui est censé lui faire digue est moins radical que lors de la Première Vague. La belle affaire ! Nous restons surtout confinés en esprit. Sortir de nos prisons intérieures. S’évader. 22ème série des Tankas confinés. A lire et à ouïr.

A LIRE

1.– Prison

Pour rester vivant
Prendre la Deuxième Vague
A contre-marée
             Flux reflux de la salive
             Eteigneuse de soleil

Des pas solitaires
Sonnent dans le quartier
Comme un glas fêlé
             Des fenêtres inquiètes
             S’allument s’ouvrent se ferment

Des coupables marchent
Glissement d’ombres masquées
Dans un cauchemar
             Juste un regard à sa montre
            Et vite s’évaporer

Trouver une issue
Dans l’angoisse serpentine
Venin des rues vides
             Un seul refuge tes bras
             S’y blottir comme un enfant

Un rire d’enfant
Crépite sainte mitraille
Pour tuer le Temps
             Mais le Temps se relève
             Et s’avance vers l’enfant

Secourir l’enfant
Fuir le Temps et sa ville
Par leurs souterrains
             Se terrer dans la forêt
            Et son amour millénaire

2.– Evasion

Sous les hauts fayards
Naître renaître mystère
Le Temps s’est dissout
             Terre mêlée de ciel
             Noble pourriture

Les rides du chêne
Tremblent et s’animent
Pour parole prendre
             Le vent lui prête sa langue
             Etonnement des corneilles

Par le nez toujours
Les flammes parlent au cœur
Hivernal vertige
             L’autel de la cheminée
             Fait oraison de tout bois

Au creux du val rouge
Comme une feuille de thé
La nuit infuse
             Et les mélèzes s’éteignent
             Pour suivre le soleil
Jean-Noël Cuénod
A OUÏR

1 réflexion sur « LA DEUXIÈME VAGUE VOGUE ET DIVAGUE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *