Poésie. OMBRE ET MERVEILLES

Poésie-Poème-Instants

 

Un moment pour respirer et se rappeler la prière d’avant toutes les prières. La prière d’avant la parole. Quand nous étions une idée dans le ventre de l’Eternel.

Marcher dans l’ombre avec ses merveilles tapies
Dans ses replis succulents ses recoins moussus
Cathédrale de bois, de feuilles et de parfums
Qui frémit aux chants de ses oiseaux liturgiques
Respirer est la prière du fond des âges
La prière d’avant le don de la parole

Marcher dans l’éclat bleuté de la clairière
Mais sous les pieds du pèlerin que de pièges !
Il en est de toutes tailles de tous calibres
Prêts à s’ouvrir à la moindre inattention
Le sol n’est pas si sûr le pire peut arriver
Tous, nous sommes nus quand la terre se dérobe
Jean-Noël Cuénod

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *