L’au-revoir à K. Vasili

 KV_entre-deux

Les nombreux proches, amis et admirateurs de K. Vasili ont rendu, jeudi 16 avril 2015 en fin de matinée, un dernier hommage à ce grand artiste au Funérarium du Père-Lachaise à Paris. L’homme est désormais ailleurs. L’œuvre, elle, reste pour porter témoignage. Ultime au revoir du Plouc.

Ce matin-là, K. Vasili, ce matin-là

Tu as tracé ta ligne droite un peu plus loin

Et voilà que tu as traversé le miroir

Le monde des apparences s’est brisé

Ta ligne droite file vers ses parallèles

Et tu es devenu ce que tu avais peint

L’essence-ciel dans sa pure liberté

Dehors sonnent les Pâques sous un froid soleil

Les cris d’enfants volent comme des étourneaux

C’est si léger, mourir, mince trait sur la toile

 Ce matin-là, K. Vasili, ce matin-là

vasili_mers 

 

 

Jean-Noël Cuénod

Une réflexion au sujet de « L’au-revoir à K. Vasili »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *