ZENITH NADIR LA DEFENSE

Changement de pied. Changement de rythme. Changement d’angle. Changement d’état. Changement de dimension. Passons au mode poésie pour tenter de voir autrement l’insaisissable réel.

defense-pigeon-pose

Cri dans le ciel criblé de braises
L’aile de l’hirondelle flamboie
Au zénith brumeux de La Défense

Barbouillé de sang et de nuit
Le soleil est devenu vieux
Il n’a plus la force de percer
La peau parcheminée de la Ville
Et la quitte, vieil amant honteux
Avec toutes ses ombres sans nombre
Une Ville à coucher sous ses ponts
A se perdre dans ses labyrinthes
De ruelles vidées par l’oubli
A se maquiller pour séduire
Le passé, pourvu qu’il passe enfin !

Silence dans le creux du ciel
L’aile de l’hirondelle s’éteint
La Défense sombre en son nadir

Jean-Noël Cuénod

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *