Qu’un Christ se lève…

Christ-Chagall-Pâques

Un Christ de Chagall faisant partie de la série Exodus

En ce jour pascal où la vie surmonte la mort, ce truc à lire si vous le voulez. Passez toutes et tous de belles Fêtes de Pâques. La chemise du ciel se déchire
Eclair de sang de son sol transpercé
Poitrine ouverte sur le cœur à nu…

Nous marchions sans yeux tête basse
En secouant nos chaînes d’un air las
Leurs morsures ne nous faisaient plus souffrir
Pourquoi donc arracher cet héritage
Imprimé au fer rouge sur nos chairs ?
Ne pas prendre le risque de respirer
D’être aspiré par le vital vertige
Pour éviter la mort nous périssions
A tout petit feu à tout petits pas

Parfois nous entrions dans la colère
Pour en rouler les rochers sur nos routes
Rage sans espérance sitôt éteinte
Tout reprenait son cours quotidien
Certains dansaient en rythme avec leurs chaînes
Comme des ours à l’anneau dans le nez
Pour tuer le temps se donner de l’air
Sans y croire s’ébattre sans se battre
Remplir en vain une vie toujours vide

Mais qu’un Christ se lève de cette tourbe
Et le chant du monde change de voix
La chemise du ciel se déchire
Eclair de sang de son, sol transpercé
Poitrine ouverte sur le cœur à nu
Palpitant comme un animal traqué
Traqué et riche de ses mille vies

Fourmis d’étincelles sur notre peau
La morsure des chaînes fait mal enfin
Jean-Noël Cuénod

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *