Vincent Lambert et le désarroi du XXIème siècle

Mis en avant

vincent-lambert-fin-de-vie

Photo JNC

Vincent Lambert s’en va vers sa fin corporelle. Après un arrêt de la Cour de cassation, les médecins de l’hôpital de Reims ont annoncé, mardi, l’arrêt des traitements le maintenant en vie. Au-delà du déchirement familial entre les parents d’un côté, l’épouse et une partie de la fratrie de l’autre, notre XXIème siècle se rend compte que face à la mort, il semble plus démuni que le Moyen-Age. Continuer la lecture

Trump, Kim and Co : l’emblème contre le symbole

Mis en avant

Trump-Kim-Corée-nord-sudLes gros médias semblent disposer d’une inépuisable réserve de jobardises. En cette matière (grasse), ils se sont tout particulièrement distingués lors de la rencontre, hier, entre Trump et Kim Jong-Un en mettant à leurs sauces écœurantes le mot « symbole ». Or, ce coup du pub’ ne doit rien au symbole et tout à l’emblème. Les confondre, c’est mettre dans le même sac l’intelligence et la propagande. Continuer la lecture

La politesse, un acte révolutionnaire

Mis en avant

politesse-Trump-révolution

Dessin de Phil Umbdenstock (DNA)

Le Plouc va vous entretenir d’un truc vachement ringard, la politesse. Décalée, dépassée, délaissée, la politesse, dans une société médiamercantile qui atomise les nouveaux esclaves en une myriade de communautés hostiles, voire ennemies au sein même des nations. Se situant à l’inverse de cette tendance, la politesse est donc devenue un acte révolutionnaire. Continuer la lecture

Ecologie, gauche et fin des pastèques

Mis en avant

écologie-gauche-pastèqueMême la France verdit son discours politique. Signe que quelque chose dans l’air a changé. Pas l’air lui-même, toujours aussi pollué. Mais un vent favorable semble se lever en faveur d’une économie préservant la nature. Ou, plutôt, d’une économie sauvegardant l’humanité au sein de la nature. Qui, elle, s’en sortira toujours, ne serait-ce qu’en éliminant un prédateur trop menaçant. Continuer la lecture

Voter Parti animal, est-ce bête ?

Mis en avant

C’est la petite surprise des Européennes en France. Le Parti animaliste a recueilli près d’un demi-million de voix (2,2%) malgré le silence des médias. Sa liste fait jeu égal avec celle du Parti communiste et en surpasse d’autres qui ont bénéficié d’une meilleure couverture médiatique. De nombreux  «partis frères» de la planète défendent la même cause. Le vote animaliste, pas si bête que ça?

Continuer la lecture

Européennes : Macron perd et rafle la mise

Mis en avant

Elections-européennes-2019-emmanuel-macron-marine-le-pen

Le Rassemblement national arrive donc en tête des listes françaises pour le Parlement européen. Mais il recule par rapport en 2014 et, surtout, sa patronne Marine Le Pen fait beaucoup moins bien que la Lega de Mario Salvini, son rival nationaliste. LeCapo dei Capides xénophobes européens, ce sera lui. Quant à Macron, il perd son pari de devancer RN. Mais rafle quand même la mise.

Continuer la lecture

Affaire Vincent Lambert : où est l’amour ?

Mis en avant

vincent-lambert-fin-de-vie-mort-euthanasie

Faut-il laisser Vincent Lambert s’en aller ou le maintenir en survie artificielle ? Où est l’amour, la compassion dans ce chaos médiatique où chacun y va de son avis, d’autant plus péremptoire qu’il est fondé sur l’ignorance? Une chose au moins est certaine : cette affaire en dit long sur l’état de notre société.

Continuer la lecture

Les maux des mots en politique

Mis en avant

politique-aliénation-capitalisme

Rien de tel qu’une campagne électorale pour constater à quel point les mots ont été vidés de leur substance première afin d’être rempli d’insignifiances. Les termes de « capitalisme » ou « aliénation» souffrent, notamment, de ces maux des mots. Le virus coupable s’appelle « euphémisation ».

Continuer la lecture

Glucksmann-Bellamy :têtes pensantes et têtes de liste. Incompatible?

Mis en avant

Glucksmann-Bellamy-ElectionsEuropéennes2019-France
A gauche, François-Xavier Bellamy et à droite, Raphaël Glucksmann. En politique, c’est l’inverse.

François-Xavier Bellamy, à droite et Raphaël Glucksmann, à gauche, les penseurs français redonnent de la voix dans le débat politique de leur pays, avec des fortunes diverses. Mais c’est fou ce qu’ils ressemblent à leurs concurrents !

Continuer la lecture

Emmanuel Macron, une déception programmée

Mis en avant

emmanuel-macron-conference-presse-elysee

Macron a élevé le vide bourratif au rang de philosophie politique, lors de sa conférence de presse de jeudi. Bourratif, car il a enfourné dans les oreilles médiatiques les mesures les plus hétéroclites, vide, car elles sont sans substances, puisqu’il appartient désormais au gouvernement de se dépatouiller pour leur donner corps. Jupiter, lui, s’en va bouder sur son Olympe.

Continuer la lecture